Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 10:54
En pleine catastrophe au Japon et pour la commémoration de la 25 ème année de celle de Tchernobyl  nous nous donnons rendez vous pour dire stop à la folie nucléaire. 

Le samedi 23 avril à partir de 10h sur le marché d'Epinal ou nous tiendrons un stand. A 12h30 pique nique au dessus de la place des vieux moulins. nous déciderons ensuite ensemble de ce que nous pourrons faire l’après-midi et de la suite des évènements.

Le 25 (Lundi de Pâques ) rendez vous sur l'un des ponts du Rhin pour la fermeture de Fessenheim. ou bien à Cattenom 

Au pont de Marckolsheim / Sasbach 
- arrivée 11h30: parkings avant le pont, côté français 
- 12h05 - 12h35: jonction sur le pont 
- 12h35 - 14h00: prises de parole, musique, sur le parking, côté allemand 

Commémoration ... Indignation ... Action 
Ensemble nous avons évité la construction de 12 autres réacteurs sur le Rhin supérieur. 
Ensemble nous fermerons Fessenheim. 

et aussi :
Sur le pont de l'Europe entre Strasbourg et Kelh(là où le nuage radioactif de Tchernobyl s'est arrêté) 

Rassemblement franco-allemand de 12h05 à 12h35 , 
suivi d'un pique-nique dans le jardin des 2 rives. 
(Sur la plupart des ponts sur le Rhin entre Alsace et pays de Bade, des rassemblements auront lieu au même moment !)

Attention: Venez un peu avant le rassemblement commence à 12h05 exactement ! Sur la plupart des ponts sur le Rhin entre Alsace et pays de Bade, des rassemblements auront lieu au même moment !

Rassemblement festif franco-allemand

le lundi 25 avril 2011
de 12h05 à 12h35 précises

sur le pont de Neuf-brisach – Breisach
(à l'endroit exact où le nuage radioactif s'est arrêté ...)
 et Chalampé/Neuenburg , Velobrücke Weil-Hüninque
details : voir http://stopfessen.celeonet.fr/content/view/212/121/

ou bien à Cattenom 14h : Devant la centrale nucléaire de Cattenom accès au site de la manif par RD 56 à partir de la commune de Cattenom

Le 25 avril 2011, la Coordination Internationale contre Cattenom, IAC, regroupant des partis politiques, ONG, initiatives citoyennes, communes, élus, syndicats issus des trois frontières Luxembourg, Lorraine, Sarre et Rhénanie Palatinat, organisera une manifestation contre le nucléaire à Cattenom
Accueil des manifestant-es lundi 25 avril à partir de 10h. Possibilité de restauration sur place

Un départ en co-voiturage est programmé le lundi 25 avril 2011 à 10h30 depuis Epinal.
Rendez-vous sur le parking du supermarché Carrefour à Jeuxey, à l'opposé du magasin, devant Tati (Voiture avec drapeau Europe Ecologie).
Rendez-vous à 10h20, on se regroupe dans les voitures pour aller pique-niquer et manifester à Cattenom.
Départ à 10h30, les passager paient chacun 10 euros au conducteur pour l'utilisation de sa voiture.



Le 26 avril à Nancy place Maginot à 17h30,  mais aussi à Gerardmer à 20h30 au bar le GRATOIR : Le débat: La preuve par FUKUSHIMA pas de nucléaire sans catastrophe,  dans le cadre des repères de las bas ci j'y suis de Daniel MERMET

Suivant vos disponibilité et possibilité de vous déplacer, covoiturage sur  www.covivo.eu


A bientôt avec tracts, affiches colle et banderoles...
-- 

www.vosges-a.n.over-blog.org
Partager cet article
Repost0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 10:51
Bonjour,
 
Savez-vous qu'en 1890, la France possédait 70000 moulins à eau utilisant la force hydraulique et qu'aujourd'hui EDF n'exploite que 439 sites de production d'hydroélectricité !
Voilà une piste à creuser pour sortir rapidement du nucléaire... en réutilisant la totalité de ces sites et en plus cela permettrait de valoriser ce patrimoine. Pour moi la multiplication de petites unités de production locale vaut mieux que de gigantesques unités nuisibles à l'écologie des rivières.
 
Par ailleurs, pourquoi n'étudie-t-on pas une application du moteur stirling sur toutes les sources de chaleur disponibles, notamment du solaire avec la technique du four solaire ?
 
Je ne suis pas scientifique et n'ai pas les moyens de conduire de telles études, mais peut-être que par votre biais celles-ci pourraient être menées à bien et peut-être aider à ouvrir les esprits bien fermés de nos décideurs, chiffres à l'appui.
 
En attendant, je vous livre ma réflexion en poème, à diffuser comme bon vous semblera pour propager cette idée simple et claire comme de l'eau de roche.
 

Sortie du nucléaire…

 

Le réveil nucléaire au pays du Levant
Affole tout le monde, y compris politique
Occultant sans arrêt ce pouvoir diabolique
Générant plus d’argent qu’un poète rêvant…

Pourtant, il suffirait de suivre ce qu’avant
Avaient fait nos aînés par la force hydraulique
Aux siècles précédant la folie atomique
Sortant hors du cerveau des plus fous des savants !

En effet, les moulins se comptaient par milliers
Sur notre territoire afin d’aller pallier
Soit la force animale ou pire celle humaine.

Il suffirait alors de réhabiliter
Chacun de ces endroits pour produire sans peine
De l’électricité sans tout faire péter !

Pascal Lefèvre (écrivain versificulpteur)

______________________________________________________________
L'atelier de Versificulpture
Pascal Lefèvre - écrivain conseil
Découvrez ses publications sur : http://versificulpture.free.fr
et le CD Apprendre le devoir de mémoire sur www.francememoire.fr
Partager cet article
Repost0
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 10:59

25ans.jpg

Partager cet article
Repost0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 17:19
Pour un tribunal Russell contre les crimes du nucléaire civil en 2012 !

 Signez la pétition en cliquant sur ce lien

En 1966, le Tribunal Russell-Sartre jugea les crimes de guerre contre l’humanité notamment commis par les Etats-Unis au Viêt-Nam. On y condamna aussi le nucléaire militaire.
En 2012, un nouveau Tribunal d’opinion doit juger les crimes du nucléaire civil.
Les Tchernobyl et les Fukushima passent mais le nucléaire ne trépasse pas.
Le gouvernement japonais lui-même ne cesse de se plaindre de l’opacité que pratique la société gestionnaire donc responsable de la catastrophe humaine et écologique.
Ce nouveau Tribunal Russell est indispensable pour que la vérité succède aux mensonges.
Ce nouveau Tribunal Russell est indispensable pour que la politique succède à la peur.
La parole doit revenir d’abord aux citoyens et à leurs élus et non aux experts mercenaires.
Nous ne pouvons pas rester sans agir dans l’attente d’une nouvelle catastrophe
(Etats-Unis 1979, URSS 1986, Japon 2011) alors que nous sommes le principal pays nucléocrate.
Nous entendons faire entendre notre voix d’ici 2012 et bien sûr au-delà.
Nous, citoyens, élus, intellectuels appelons donc l’ensemble de la population à signer cet appel le plus massivement possible et à le faire connaître par tous les moyens.

 Signez la pétition en cliquant sur ce lien

Partager cet article
Repost0
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 17:03

 

Vente des œufs de Tchernobyl 

Jeudi 7 avril sur le marché de Thaon

Vendredi 8 et samedi 9 avril, de 9 h à 17 h, centre Leclerc St Etienne les Remiremont

Samedi 9 avril, marché d’Epinal

Mercredi 13 avril, centre Leclerc de Charmes

Jeudi 14 avril, marché de Rambervillers


Samedi 16 et vendredi 17 avril : Relanges-Bio

Jeudi 21 avril, marché de Rambervillers

Vendredi 22 avril, marché de Bains-les Bains

Samedi 23 avril, marché d’Epinal

 

Pique nique Antinucléaire - Fessenheim

Lieu
sur l’île du Rhin, côté digue est du Grand Canal
à proximité de la centrale hydroélectrique de Fessenheim

Date
dimanche 10 avril 2011 à 14h00

 

Covoiturage : http://www.covivo.eu/

 

Le samedi 23 avril marquera, à Epinal, le temps fort du 25 ème anniversaire de Tchernobyl

Vente d’œufs au marché le matin, pique-nique, etc… D’autres infos suivront.

 

Le 1er mai : Fête de la solidarité à Gerardmer

 

Deux autres dates sont à retenir dès maintenant, les samedi et dimanche 24 et 25 septembre 2011 et 17 et 18 mars 2012 : rencontres, expositions, débats, … à la salle des fêtes de Darnieulles

Partager cet article
Repost0
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 17:41

Photo0318.jpg

Partager cet article
Repost0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 16:52

En solidarité avec le peuple japonais face aux drames qu'il subit, nous vous invitons à nous rejoindre le mercredi 23 mars à partir de 11h00 (CC Leclerc Golbey).
- Conférence de presse des associations  " Les enfants de Tchernobyl " et du " Groupe Vosges alternatives au nucléaire " .
- Vente d'œufs pyssenki en soutien aux enfants de Tchernobyl.
-  Revendication pour l'arrêt rapide et définitif des réacteurs nucléaires.

Partager cet article
Repost0
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 11:01

methane_vache-7fc01.jpg

http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/de-l-eau-dans-le-gasoil-88425

 

« L’homo automobilus » est soumis depuis toujours a des pressions, étant, par le carburant nécessaire à son activité mobile, pris au piège de l’augmentation exponentielle du prix de l’essence.

Véritable vache à lait, que l’on trait jusqu’à plus soif, l’automobiliste est l’objet de toutes les taxes.

Il est temps de lui proposer quelques pistes légales et originales afin de lui faire économiser quelques précieux centimes.

Il suffit parfois juste d'un peu d’astuce pour y parvenir, en appliquant rigoureusement la loi.

Comme chacun sait, les plaques d’immatriculation proposées au conducteur peuvent être de 2 couleurs : blanche à l’avant, et jaune à l’arrière, suite au traité de Maastricht.

Or depuis 2007, un arrêté, celui du 27 avril, laisse le choix entre le blanc et le jaune à l’arrière du véhicule. lien

En effet, les nouveaux radars se sont orientés vers la « prise de vue » par l’arrière, et la couleur jaune n’est pas idéale pour réaliser des photos d'une bonne netteté.

De nombreuses amendes ne sont pas envoyées au conducteur fautif, faute de preuve indéniable.

D’où l’intérêt de l’administration de préférer la plaque blanche à l’arrière.

Mais au-delà de cette astuce citoyenne qui pourrait permettre d’éviter quelques amendes, c’est sur le prix du carburant qu’il faut s’inquiéter.

En effet, le prix de l’essence bat des records, et en France on tente de comprendre pourquoi lorsque le prix du baril baisse, l’essence ne suit pas la courbe descendante avec la même proportion. d'autant que son prix est, depuis « la nuit des temps », en quasi perpétuelle augmentation. lien

En France, on le sait, on ne paye pas, ou presque pas, d’impôts.

Cette belle croyance faite pour les naïfs de tout poil, s’effondre lorsque l’on découvre la part importante de ce que nous payons tous par le biais des taxes.

Et pour l’essence, la France est une championne en la matière.

Le prix du brut ne représente que le ¼ du prix définitif de ce que nous payons.

Ces taxes représentent 66% du prix que nous payons, c'est-à-dire que pour un plein de 50 €, nous donnons à l’état 33 €. lien

Pour 10 000 km annuels, soit en moyenne environ 20 pleins par an, nous donnons à l’état près de 700 €.

Pour les  25 millions de voitures qui circulent dans notre pays, cela représente 17,5 milliards d’euros, uniquement grâce aux taxes que l’état prélève sur l’essence. lien

En Arabie saoudite, l’essence sans plomb est à 0,12 cts d’euros le litre, au Venezuela, ce sont 13 petits centimes, en Algérie, 22 cts, en Egypte 23 cts, aux Etats Unis, 62 cts d’euros, et au Chili, 81 cts. lien

En France, nous payons aujourd’hui plus de 1,40 € le litre d’essence. lien

Il y a des records que l’on voudrait bien éviter.

Sur cette carte du monde, on voit que notre pays est l’un des champions du monde en ce qui concerne le prix du carburant le plus cher.

Et sur ce graphique, on en a la confirmation.

A part aller acheter son carburant à l’autre bout de la planète, il existe des solutions originales pour économiser un peu d’essence.

Le vélo, s’il est aujourd’hui un moyen de transport plébiscité à juste titre, ne répond que difficilement à la demande lorsque nous voulons faire de longs parcours, et en hiver, il manque bien évidemment de confort, même s’il permet parfois d’économiser de l’essence pour tondre son gazon. lien

Alors, il y a plus d’un siècle, l’idée est venue dans la tête de plusieurs inventeurs d’adjoindre de l’eau au carburant, afin de réduire la consommation des moteurs.

Des 1897, Hornsby avait déposé un brevet : « l’eau est injectée à l’intérieur du cylindre après être passé par une coupelle ou elle est mixée avec le pétrole avant de produire le mélange carburé ». lien

En 1895, M.P. Viet, ingénieur qui travaillait chez De Dion Bouton a déposé plusieurs brevets.

Il utilisait l’eau comme adjuvant à l’essence, afin de mieux contrôler l’explosion.

En 1901 Pierre Clerget et Arthur Vernet ont déposé un brevet.

Il s’agissait d’un moteur à haut régime et à triple injection mélangeant essence, eau et nitrate de méthyle. lien

en 1933, Clerget met au point un moteur qui pratiquait la double injection gasoil (ou éthanol) et eau, et il obtenait une puissance supérieure à celle d’un moteur à essence, supprimant au passage l’encrassement habituels et la fumée.  Lien

De multiples brevets ont été déposés dans les années qui ont suivi, (lien) jusqu’à l’arrivée de Paul Pantone.

Cet inventeur américain atypique a rendu libres et publics tous les plans de son invention, et pourtant, à l’époque, des clients déçus ont porté plainte contre lui, lequel a écopé d’une condamnation pour escroquerie  et de 2 semaines de prison.

Puis l’inventeur a été interné dans un hôpital psychiatrique jusqu’en mai 2009. lien

Il semble qu’il dérangeait pas mal de monde.

Pourtant son invention marche bien. Elle permet d’économiser la moitié de la consommation d’un véhicule, et de polluer moins.

Son principe est simple.

Il propose lui aussi d’adjoindre dans le carburateur un mélange carburant-eau, lequel mélange permet aussi d’augmenter la durée du moteur.

On peut voir ici une vidéo de démonstration.

D’autant qu’aujourd’hui, on trouve dans le commerce des kits « Pantone  » que n’importe quel amateur un peu bricoleur peut installer lui-même. lien

Entre 2000 et 2010, le nombre d’automobilistes ayant installé des « Pantone » se multiplie.

Les stages aussi sont très pratiques pour en devenir un habile installateur.

Sur ce lien, la liste des tracteurs, autos et aussi motos qui ont récemment choisi ce procédé.

Et sur ce lien, tout ce que vous devez savoir avant d’installer votre système Pantone.

L’historique et un dossier très complet sur l’invention de Paul Pantone est sur ce lien.

Mais il y a d’autres solutions.

Le gazogène, par exemple, a été bien pratique lors des deux dernières guerres mondiales pour faire tourner nombre de véhicules.

C’est un procédé capable de faire tourner n’importe quel moteur avec un combustible solide contenant du carbone comme le bois, par exemple.

La combustion incomplète du bois produit un gaz riche qui peut être brulé dans un moteur à explosion. lien

Mais sans revenir à ces technologies d’un autre âge, pourquoi ne pas évoquer le gaz naturel ?

Il équipe déjà aujourd’hui de nombreux véhicules. lien

L’un des avantages de ce gaz, composé à 97% de méthane est la quasi absence de pollution.

Mais il y a mieux, car au lieu d’utiliser ce gaz fossile, on peut aussi bien le remplacer par le méthane produit par l’activité humaine.

En Chine, des la fin du 19ème siècle, on produisait déjà du méthane, en le récupérant au dessus des fosses septiques, afin de cuire les aliments.

Aujourd’hui, les chinois ont installé dans leur pays 6 millions de digesteurs et ce pays est devenu le centre mondial du bio-gaz.

Ce biogaz produit peut aussi être brulé dans un moteur « totem » afin de produire de l’électricité ainsi que de la chaleur, puisque le circuit de refroidissement du moteur procure de l’eau chaude. lien  

En écartant la MHD, (l’énergie libre) ou la possibilité de produire du carburant en recyclant les déchets de plastique, (lien) la quantité de méthane que l’on pourrait produire en France serait suffisante pour faire tourner tous les véhicules, camions y compris, du pays. lien

Pour quelle étrange raison, les dirigeants de notre pays hésitent-ils à utiliser cette énergie illimitée, et quasi non polluante, au lieu de continuer à chercher désespérément des nappes de pétrole, ou de gaz de schiste, quitte à provoquer des conflits, et des dommages à l’environnement ?

On peut s’interroger, car comme dit mon vieil ami africain :

« L'homme est comme l’essence, « super » des pieds à la ceinture, « ordinaire » jusqu’au cou, mais pour la tête, c’est du « sans plomb » ».

Le dessin illustrant l’article est de l’auteur.

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 10:53

Réseau "Sortir du nucléaire"
Fédération de 875 associations agréée pour la protection de l'environnement
http://www.sortirdunucleaire.org/

Communiqué de presse du 27 janvier 2011


"Train d'enfer" : les lanceurs d'alerte injustement condamnés, les violences policières restent impunies.


Condamnations pénales, amendes, violences, mutilations, impunité des policiers, jusqu'où ira-t-on pour protéger les intérêts du lobby nucléaire ?

Le 5 novembre dernier, 123 tonnes de déchets vitrifiés allemands, issus du centre de « retraitement » AREVA de la Hague, partaient rejoindre le centre d'entreposage de Gorleben (Basse-Saxe). Avant d'être bloqué à de nombreuses reprises en Allemagne, ce convoi avait été arrêté une première fois à Caen (Calvados) par 7 militants du GANVA (Groupe d'Actions Non-Violentes Antinucléaires).

Pendant l'évacuation des voies, trois des militants avaient subi des violences volontaires et des blessures graves de la part des "forces de l'ordre". Leur situation a nécessité des interventions chirurgicales, des greffes de peau et des semaines de rééducation.

Les 7 militants ont été condamnés hier 26 janvier à un mois de prison avec sursis, et ils devront débourser plus de 30 000 euros (amendes individuelles, dommages et intérêts, frais de justice). Les militants du GANVA envisagent de faire appel de cette condamnation très excessive, et déposent une nouvelle plainte devant la justice contre les policiers qui les ont blessés. Pour mémoire, leur première plainte avait été classée sans suite par le Procureur. Les lanceurs d'alerte pacifiques sont blessés et condamnés, et les policiers auteurs de violences volontaires ne sont pas inquiétés : dans quel pays vivons-nous ?

Pour François Mativet, porte-parole du Réseau "Sortir du nucléaire": " la répression et les violences totalement inacceptables dont les militants ont été victimes ne sont que le reflet d'un système organisé, protégé par les autorités. Elles montrent la volonté des pouvoirs publics de criminaliser les actions de désobéissance civile contre le nucléaire, dans le but de verrouiller toute opposition. Ce type d'action dérange car il permet de lever le voile sur la réalité du nucléaire et sur les mensonges d'AREVA, qui prétend, à tort, recycler une majeure partie des déchets nucléaires."


Plus d'informations sur le blocage du train d'enfer : http://www.sortirdunucleaire.org/dossiers/soutien-ganva.html

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 10:51
Partager cet article
Repost0